Aéroports Indonésie

Transport aerien

Autre atout majeur : l’Indonésie est l’un des 10 pays de la zone de libre-échange de l’Asie du Sud-Est (ANASE). L’Indonésie offre ainsi un accès privilégié aux chaînes d’approvisionnement en facilitant la circulation des biens et de la main-d’œuvre et la prestation de services entre ces marchés. Elle sert aussi de passerelle vers la Chine, son plus grand partenaire commercial, affirme M. Liew, ajoutant que 95 % des produits des pays de l’ANASE qui entrent en Chine sont exemptés ou presque de droits de douane.

Le développement d’infrastructures modernes aux capacités suffisantes constitue une véritable priorité pour les autorités Indonésiennes qui souhaite doubler ses dépenses dans les infrastructures portuaires et aéroportuaires.

L’industrie du transport aérien connait une croissance exponentielle depuis plusieurs années; 67,46 millions de passagers ont été transportés de janvier à octobre 2015 soit +12,75% par rapport à la même période en 2014.

Le gouvernement prévoit d’ailleurs un plan d’ampleur, « Master Plan »  qui prévoit d’allouer 96,2 milliards USD pour les projets de transport dont 6,7 milliards USD pour les projets d’aéroports d’ici 2019.

Les 25 principaux aéroports sont gérés par deux entités publiques nationales: PT Angkasa Pura I (AP I) qui est en charge de l’exploitation de 13 aéroports dans la partie Est du pays (dont Bali, Makassar et Surabaya) et PT Angkasa Pura II (AP II) qui exploite 12 aéroports dans la partie Ouest (dont Jakarta et Medan). La DGAC est en charge du reste des aéroports.